Défaite de l’USAP

Au vu du match d’hier, Clermont mérite largement sa victoire. Hormis la mêlée, qui n’a pas été déterminante cette fois-ci, l’ASM a dominé la rencontre de la tête et des épaules et les catalans, notamment sans les sauvetages de Tchale Watchou ou Marty, auraient pu repartir à Perpignan avec des valises bien plus remplies. C’est que les auvergnats ont trouvé enfin un vrai maître a jouer en la personne de Parra et se sont construits un mental de vainqueurs. Broch James, depuis que Morgan Parra assume le role de buteur paraît transfiguré. On peut dire que la paire Parra-James a d’ailleurs a surplombé les débats face a de biens pales adversaires directs.

Mais au delà, je me demande si on ne peut pas parler avant tout de la défaite de l’USAP tant, au vu de la rencontre, les choses paraissaient jouées  d’avance. Malgré de féroces impacts défensifs, les catalans ont paru entrer dans la partie sans être aussi déterminés que leurs adversaires. Est-ce que leur appétit avait diminué en tant que champions en titre par rapport a des auvergnats en quête de leur 1er bouclier de Brennus ?

Surtout, l’équipe n’a pas presenté le même visage que l’an dernier. Les ailiés créatifs, Candelon et Sid, capables de creer le danger a chaque initiative, étaient forfaits. D’autres joueurs, comme Plante et Hume, revenaient de blessure et n’ont pas eu le rendement habituel. Mermoz n’a pas lui non plus retrouvé son niveau depuis qu’il a repris. Surtout, Porrical n’a pas connu son insolente réussite au pied et n’a pas réédité son exploit passé. Cela a d’ailleurs été a mon sens determinant sur ce match. S’il avait réussi les pénalités dans ses cordes, notamment en fin de 1ère mi-temps et au début de la seconde, le scénario de la finale de l’an passé aurait pu peut être se reproduire. Les montferrandais se seraient mis a douter et le match aurait changé d’âme,les mouches d’âne.

Mais quand c’est écrit, c’est écrit. Rien n’y a fait. Et sans être transcendants, car cela a été leur match le plus facile des phases finales, Clermont a consolidé sa victoire en seconde mi-temps sur l’impuissance catalane a mettre en danger leurs adversaires, leur manque d’imagination.

Et donc Clermont a pu enfin décrocher son 1er bouclier de Brennus historique…

Publicités

Étiquettes : , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :