Szpiner contre Bilger, la liberté d’expression des gens de robe en question – Affaires | Dalloz Actualité

La cour d’appel précise explicitement que sa décision s’explique par les « circonstances particulières de la cause », lesquelles visent principalement les prises de positions de M. Bilger, notamment sur son blog. Que faut-il déduire de cette précision ? Elle pourrait signifier que dès lors qu’un magistrat s’exprime librement dans les médias ou sur un blog, un avocat pourrait plus librement le critiquer et même « s’exprimer de façon violente » à son endroit, sans que son propos puisse être considéré comme une atteinte à l’honneur, à la modération et à la délicatesse ? Si tel était le sens de cette jurisprudence, les magistrats médiatiques, qui sont déjà fort peu nombreux, ont du souci à se faire quant à leur propre liberté d’expression.

Il est effectivement curieux qu’un avocat puisse traiter un représentant du ministère public de « traitre génétique » sans que cela soit considéré comme un manquement à l’honneur, à la délicatesse et à la modération.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :