Le Conseil d’Etat se moque des mineurs isolés (CE, 30 décembre 2011, Lassana B.) | Combats pour les droits de l’homme (CPDH)

Le paradoxe de cette affaire est surtout que ce mineur a été mis à la rue précisément parce qu’il a été déclaré majeur (même si tout le monde sait que cette déclaration est artificielle – sur la base de tests osseux qui n’ont aucune crédibilité scientifique compte tenu de la marge d’erreur significative) et que dans le même temps le Conseil d’Etat lui refuse le droit fondamental d’agir en justice en le considérant comme mineur.

Un scandale, à lire l’article sur combats pour les droits de l’Homme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :