C’est un incompétent

Combien de fois entend-on dire dans les relations de travail que tel ou tel collègue est un incompétent. Tant de fois même que nous pourrions nous croire entoures d’incompétents ou cernes par l’incompétence. N’est pas plutôt que les accusateurs sont des langues de vipère ou des langues de peilhe comme on dit dans le Languedoc tant et si bien que les médisants seraient légion, au moins aussi nombreux que les incompétents. Et puis il y a aussi les médisants incompétents ou plutôt les incompétents médisants. Une espèce en voix d’extension dans l’évolution des ressources inhumaines dans les organisations bureaucratiques.
Mais au delà de ce constat désabuse, il y a fort a parier que les accusateurs de l’incompétence des autres sont en grande partie des angoisses qui espèrent se valoriser par leurs accusations. En désignant chez autrui l’incompétence, n’est ce pas affirmer sa propre compétence-déjà compétence a juger de ce qu’est la compétence ?
La compétence comme impératif catégorique, l’efficacité mesurée a l’aune d’objectifs individuels définis par la hiérarchie, quand bien même l’efficacité est avant tout collective, le stress et les tensions qui accompagnent l’évaluation individuelle au sein des collectifs de travail- tout cela constitue un gisement infini pour l’incompétence-des autres.

– Posted using BlogPress from my iPhone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :